Dépendance à l’alcool

Coordinateur: Dr. Salvatore Campanella

Coordinator: Dr. Salvatore Campanella

Coördinator: Dr. Salvatore Campanella

La dépendance à l'alcool demeure un problème majeur de santé publique. En effet, malgré les cures de désintoxication, les psychothérapies et les médications, plus de 50% des patients alcoolo-dépendants, pourtant déterminés à stopper leur consommation, n'y parviennent pas et rechutent endéans les 3 mois. Une cause importante de cet état de fait est liée au fait que des fonctions cognitives majeures (attention, inhibition) ont été altérées au niveau du fonctionnement cérébral de ces patients. Nos recherches consistent à évaluer ces fonctions afin de trouver des marqueurs cérébraux capables de prédire quels patients sont à haut risque de rechute à la fin de leur cure. Ceci permettra notamment de réorienter ces patients vers des programmes d'entraînement cognitif, susceptibles d'augmenter leur chance de rester abstinent

Cliquez ici pour écouter l’interview avec le Professeur Salvatore Campanella, maître de recherches FNRS-ULB-CHU Brugmann et lauréat de la Fondation Brugmann sur le plateau de la Pensée et les Hommes sur le thème "Alcool et impact sur le cerveau".