Qui nous sommesCe que nous faisonsActualités & médiasComment nous aiderNous contacter

Hommage au Professeur Albert De Mey

>Actualités & médias27/11/2020

Notre collègue Albert De Mey nous a brutalement quitté ce dimanche 6 septembre.

La Fondation Brugmann lui doit beaucoup et elle tient à lui rendre un vibrant hommage.

Albert était membre actif de la Fondation depuis sa création en 1985 et c’est lui qui, avec l’aide et le soutien de Daniel Désir et de Renaud Witmeur, l’a ressuscité en 2011.

Il en était le trésorier.

Son implication volontariste a permis de rassembler un Conseil d’Administration éclectique afin de permettre une vision élargie des missions de la Fondation tout au bénéfice des projets scientifiques auxquels elle apporte un crucial soutien.

Albert a débuté comme stagiaire à Brugmann en septembre 1975 et a été nommé Chef de Clinique, chirurgie plastique, en 1992. Sa fidélité à l’Hôpital Universitaire Brugmann a été exemplaire.

Malgré des journées chargées il trouvait encore le temps pour enseigner à la Faculté de Médecine de l’Université Libre de Bruxelles tout en occupant d’autres charges de professeur en pathologie et autres techniques chirurgicales.

Son implication dans de multiples sociétés scientifiques est infinie. Il fut, entre autres, Président et secrétaire de la Société Royale Belge de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique.

Ses publications, communications et ouvrages innombrables ont, sans aucun doute, permis de faire progresser la médecine tout en portant la réputation de la Belgique en matière de chirurgie plastique bien au-delà de nos frontières. Il était reconnu comme une sommité par nombre de ses collègues au niveau international. Mais, ceux qui le connaissaient bien, savent que cela n’a jamais affecté sa remarquable modestie et son humilité.

Il partait, chaque année et de sa propre initiative, en mission humanitaire à l’étranger pour intervenir, principalement, en chirurgie réparatrice de fentes palatines et labiales chez de jeunes enfants. Son dernier voyage l’avait conduit en Birmanie.

Albert était un passionné. Passionné par son métier. Passionné par l’humain. Passionné par les vieilles voitures qu’il aimait piloter car il aimait la vitesse, mais en toute sécurité.
Il aimait aussi la bonne chère et les bons crus. Il aimait partager sa table et ses bonnes bouteilles. C’était un véritable bonheur et des moments tellement privilégiés.

Albert était un homme complet. Il a servi d’exemple à bon nombre d’entre nous et il nous manque déjà terriblement.

Nous pensons à son épouse et à ses trois enfants et nous leur adressons nos plus vives et sincères condoléances.

C.A. Fondation Brugmann

Hommage au Professeur Albert De Mey